Quelques mois d'absence...

Et bien, après plusieurs mois d’absence, il me fait plaisir de vous annoncer que j’ai réussi à obtenir mon DIBAK, soit mon diplomate en kinésiologie appliquée. Le parcours fut parsemé de plusieurs embûches, et de beaucoup de sacrifices. Les 7 derniers mois de ma vie ont été entièrement consacrés à cet examen. C’est également pour cette raison que je n’ai pu mettre à jour ce blog aussi souvent que j’aurais voulu.

Il me fait plaisir de maintenant vous servir en tant que

Dr Justin Martel, DC, DIBAK

DIBAK

En anglais, DIBAK est l'acronyme "Diplomate of the International Board of Applied Kinesiology". Depuis maintenant bientôt 3 ans et depuis ma graduation, j'utilise dans ma pratique de façon quotidienne la kinésiologie appliquée. Cet outil d'évaluation neurologique fonctionnelle est un atout sans pareille (selon mon humble opinion, bien sûr).

Cet été, je postulerai donc afin d'obtenir mon DIBAK. Aux critères nécessaires afin de l'obtenir, on compte un minimum de 3 ans de pratique professionnelle.  Les autres critère sont les suivants :

1. Avoir un minimum de 3500 heures d'études derrière la cravate

2. Un minimum de 300 heures de formations en kinésiologie appliquée par 2 professeurs différents

3. Être membre de son association locale de kinésiologie appliquée

4. Avoir écrit au moins 2 papiers (articles scientifiques) mettant en lumière la kinésiologie appliquées

Et d'autres critères un peu moins excitant que je n'écrirai pas ici.

Cet examen aura lieu à Chicago au mois d'août. Je commence dès maintenant mon étude et ma préparation!

Au plaisir
Dr Justin Martel, chiropraticien

Blessure par compression

Un impact au niveau d'une articulation peut se produire de plusieurs façons. La blessure par moyen de compression, c'est-à-dire lorsque l'articulation se fait comprimée, laisse des dégâts importants autant au niveau osseux que musculaire.

Que ce soit en faisant du sport, par une chute sur la glace ou un accident de voiture, les impacts en compression viennent stresser les articulations de telle sorte qu'après le trauma, bien souvent un seul muscle autour de l'articulation touchée tient le fort! En effet, un seul muscle tentera de stabiliser l'articulation en entier, ce qui la laisse profondément instable et vulnérable!

Il est utile de savoir que de décompresser l'articulation blessée apportera souvent un grand soulagement. Prenons par exemple le poignet, qui est souvent touché par ce type de chute :

300px-PLRI_FOOSH.png

Le fait de venir décompresser le poignet dans un vecteur inverse de celui de la compression vient déjà en grande partie réhabiliter les muscles au niveau de l'avant-bras, par exemple en tenant une poignée de porte et en se laissant pencher vers l'arrière. Il est également important d'identifier le seul et unique muscle qui est encore fonctionnel autour de l'articulation et de le traiter à l'aide d'une technique par origine-insertion, en venant masser les attaches musculaires. Ces points seront sensibles au touché. Le fait de venir traiter les tendons blessés du muscle en question réactivera l'ensemble des groupes musculaire autour de l'articulation comprimée.

Il peut également être utile de porter attention à la nutrition du cartilage avec des suppléments de glucosamine et chondroïtine sulfate.

Au plaisir

Dr Justin Martel, chiropraticien

Jacqueline Lagacé, Ph.D., sur la kinésiolgie appliquée

Jacqueline Lagacé, auteure de plusieurs livres connue (régime hypotoxique, comment vaincre la douleur chronique... voir https://jacquelinelagace.net), a écrit un article fort intéressant qui renseigne sur la kinésiologie appliquée:

 

https://jacquelinelagace.net/2017/08/31/la-kinesiologie-appliquee-ce-quil-faut-savoir-a-propos-de-ce-systeme-de-diagnostic-et-de-traitement/

 

À lire!

 

Dr Justin Martel, chiropraticien

 

Les dents... neurologiques!

Lorsque l'on pense aux traumas pouvant influer sur la santé, on pense souvent aux chutes, fractures, opérations, claquages musculaires et étirements ligamentaires. Rarement pense-t-on au procédures dentaires qui, tout autant que les exemples précédents, peuvent laisser des traces indélébiles sur la santé et sur le système nerveux. Traitements de canal, caries, implants dentaires, bruxisme, malocclusion,  tout cela est à considérer dans notre santé globale !

En effet, les dents ont des relations avec les différents systèmes du corps. Si une dents est en mauvais état, un organe ou un système du corps pourrait être affecté.  Par exemple, un impact au niveau d'une canine pourrait influencer le système respiratoire. Un bruxisme exagéré au niveau de la première molaire pourrait diminuer le mouvement du diaphragme thoracique. Il est donc important de considéré ces facteurs avec des problèmes dentaires. Les carences en zinc pourraient être associés aux problèmes de dents neurologiques récidivantes.

Lorsque l'on considère le système nerveux, il est donc important de porter attention aux dents également! 

Au plaisir 

Dr Justin Martel, chiropraticien.